Intervention de Olivier Weinstein dans le cadre du Colloque « Vers une République des communs ? « 

Un commun, comme forme d’action collective, repose en règle générale sur le travail des membres d’un collectif. Les conditions effectives dans lesquelles s’organise cette mise au travail, constitue, au même titre que la gouvernance, une dimension centrale de la constitution d’un commun, et de son développement. Notre objet sera de considérer les divers modes d’organisation possibles du travail des « commoners », et les questions qu’ils soulèvent. Cela inclut en particulier les questions de statut juridique et contractuel, les modes de rémunération (ou non) du travail fourni, les possibilités de différentes formes de division du travail.  D’un point de vue plus fondamental, il s’agit de considérer dans quelle mesure le commun peut se présenter comme une alternative à ce qui est la forme principale d’organisation de la production et du travail dans nos sociétés, l’entreprise. Et par là, également, comme une forme d’association de travailleurs libres, alternative à un rapport salarial fondé sur une relation d’autorité, sur lequel repose l’entreprise capitaliste, mais aussi d’autres types d’entreprises. Cela devra également nous amener à considérer les liens possibles entre l’analyse des communs et la recherche de nouvelles formes sociales d’entreprises.

Olivier Weinstein est professeur honoraire en sciences économiques, à l’Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, et membre du Centre d’économie Paris Nord (CEPN, UMR 7234). Spécialisé en économie industrielle et de l’innovation, il a travaillé ces dernières années plus particulièrement sur les théories de la firme et les transformations de l’entreprise capitaliste, ainsi que sur l’analyse des communs, à partir des travaux d’Elinor Ostrom.
Publications
Pouvoir, finance et connaissance. Les transformations de l’entreprise capitaliste entre XXe et XXIe siècle, La découverte, textes à l’appui/économie, 2010.
« Firm, Property and Governance: From Berle and Means to the Agency Theory, and Beyond », Accounting, Economics, and Law, Vol. 2, Issue 2, Article 2, June 2012.
« Comment comprendre les « communs »: Elinor Ostrom, la propriété et la nouvelle économie institutionnelle », Revue de la régulation [En ligne], 14 | 2e semestre / automne 2013, mis en ligne le 13 février 2014.
« Comment se construisent les communs: questions à partir d’Ostrom », dans B. Coriat (sous la direction de), Le retour des communs. La crise de l’idéologie propriétaire, Éditions Les Liens qui Libèrent, 2015.

Leave a Comment