Self-management, entreprise libérée, collectifs automnes… la figure imposée du manager intermédiaire se fissure de plus en plus, notamment dans les nouvelles formes d’organisation telles que les communautés Internet, les PME dé-hiérarchisées, les collectifs ouverts de grandes entreprises. Mais il manque encore un cadre conceptuel pour analyser ces réussites et nous proposons ici de s’appuyer sur deux concepts : le mode de coordination par consensus (issu des travaux de J. Habermas pour une éthique de la discussion) et la structure de gouvernance polycentrique (issue des travaux d’E. Ostrom pour une théorie du choix institutionnel dans les systèmes auto-organisés).

https://www.cairn.info/revue-management-et-avenir-2016-8-page-127.htm

Leave a Comment