Le projet de recherche ACTTES 1 était axé sur l’activation des communs de territoires comme médium de mise en synergie des initiatives de transition à l’échelle des territoires. Ce programme de recherche action comprenant des acteurs de la TES les a amenés à interroger leurs pratiques par une approche par les communs.

Les structures associées (Mobilité Descartes, MOTRIS, Saluterre, OCUS, Loos en Gohelle, TETRIS, TZCLD ou encore AFD-Kinshasa) ont participé activement au projet ACTTES, au sein des séminaires et parfois à distance, de manière à co-construire les outils et échanger sur les pratiques permettant d’activer les communs dont ils étaient porteurs.

 

Deux séminaires d’une journée ont réuni les membres du projet, ainsi que plusieurs temps de réflexion lors du colloque « Territoires Solidaires en Commun : controverses à l’horizon du translocalisme » du 12 au 19 juillet 2019 qui a inclus dans son programme les problématiques de ACTTES.  Le groupe de recherche-action s’est enrichi de nouveaux membres, des initiatives ayant des portes d’entrée différentes dans la TES (mobilité, emploi, eau potable, tiers-lieu, alimentation, bien vivre ensemble…) ont été mobilisées lors des séminaires.

 

Il est notamment ressorti du programme recherche-action que :

  • mobiliser un questionnement basé sur les analyses des communs permet d’éclairer différemment les initiatives de la TES ;
  • parmi les différentes solutions d’accompagnement de la transition écologique et solidaire, celle qui consiste à agir par les communs, a sa place originale ;
  • l’approche par les communs conduit à la nécessité de nous réinterroger sur le rapport au temps, à l’espace et/ou aux distances, aux savoirs, mais aussi aux ressources (internes et externes au commun). En ce sens, nous pensons qu’il n’y a, pour la TES, pas de trousse à outils standardisés, pas de one best way. Ce qui conduit à s’interroger sur la forme à retenir pour l’évaluation et sur la place et le rôle des financeurs publics et privés ;
  • la place des pouvoirs publics est importante, mais celle des financeurs ne l’est pas moins, notamment au regard des règles et outils de gestion qu’ils emploient et qui influencent les projets. La question de savoir en quoi ils sont ou non favorables aux communs doit être approfondie.

Le bilan de ACTTES I est en cours de finalisation. D’ores et déjà le bilan du groupe La Banque en communs qui a été à l’origine de ACTTES est disponible sur le site de La Coop des Communs.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.