QUI SOMMES-NOUS ?

La Coop des Communs a été créée en 2016 en tant qu’association de personnes physiques pour croiser les univers des communs et de l’ESS, grâce notamment aux apports conjoints de la recherche et des initiatives mises en œuvre et à l’entretien d’une communauté apprenante et décloisonnée.

Elle a pour objectif de permettre aux communs de « faire système » pour promouvoir des formes de réciprocité, d’action collective, d’expérience concrète de démocratie en adéquation avec les transformations numériques, écologiques et sociales. En cela elle s’appuie particulièrement sur la société civile qui est appelée à devenir un acteur croissant, et dont les modalités d’action diffèrent des logiques à but lucratif ou étatiques. Elle s’inscrit aussi dans la lignée de l’économie sociale et solidaire, s’inspirant de son histoire riche en enseignements que ce soit en termes d’expérimentation (coopératives, mutuelles, associations…) ou en termes théoriques (Owen, Proudhon, Gide…). Elle prend aussi acte de ses échecs relatifs, des risques d’isomorphisme des organisations de l’économie sociale sur les entreprises capitalistes et des risques d’étatisation excluant la gestion par les intéressés comme ceux que connaît la sécurité sociale.

La place des personnes est essentielle dans La Coop des Communs comme dans les communs, pour que la communication entre elles puissent favoriser la confiance en la transition et l’innovation.

L’action de l’association repose donc sur l’engagement de personnes physiques, qui cherchent à faire évoluer, grâce à une approche par les communs, leurs pratiques et réflexions et celles des organisations dans lesquelles elles sont agissantes. Elles viennent d’horizons divers, secteurs d’activité (numérique, ressources naturelles, banque… ) et disciplines universitaires. L’entretien de la confiance au sein de la communauté est au cœur du projet de La Coop des Communs, qui tente de s’expérimenter comme un commun.

La Coop des Communs tente de transposer dans ses méthodes et outils de travail les principes des communs : ce que nous sommes (la communauté), ce que nous faisons (mutualiser des connaissances pour expérimenter) et la façon dont le faisons (co-construction ouverte sur le monde) forment un tout indissociable.

Chaque groupe de La Coop des Communs a un objectif original, soit de simple réunion, mise en réseau et échanges, soit de production (notes, projets de séminaire, recherche, événements, ..). Les groupes se fixent des objectifs en fonction des ressources intellectuelles, humaines et aussi financières disponibles. Ils contribuent à mobiliser ces ressources. Ils indiquent les modalités envisagées pour partager la production. La Coop des Communs promeut et met en débat les travaux des groupes en son sein et vers l’extérieur, selon des modalités décidées en commun.

DU LOCAL AU GLOBAL. DU PRÉSENT AU FUTUR

L’action de La Coop des Communs est ancrée dans le cadre français, dans une interaction permanente avec les pratiques équivalentes dans d’autres pays, pour contribuer à l’émergence de propositions à l’échelle internationale.


Les communs supposent une projection dans l’espace et dans le temps, afin d’intégrer le lointain et les générations futures. Une articulation à multiples niveaux (du quartier à l’international en passant par le national et l’Union Européenne) est nécessaire pour rendre efficients les communs. L’urgence de la situation (sociale, climatique, politique,…) rend l’action nécessaire, mais elle sera inefficace si elle demeure isolée. La Coop des Communs appelle à des alliances entre les initiatives de manière à faciliter leur coopération. Ainsi, en agissant de concert, les mondes des communs et de l’ESS peuvent former de véritables piliers d’un développement soutenable dans une vision plurielle de l’économie, au-delà des solutions résiduelles.

NOS REGISTRES D’ACTION

ÉCLAIRER, THÉORISER, CARTOGRAPHIER

Nos travaux, s’appuyant sur des recherches rigoureuses dans la lignée d’Elinor Ostrom, et aussi des chercheurs de l’ESS, s’orientent vers une définition à géométrie variable au service de l’action collective, par une « approche par les communs », bénéficiant d’apports éclairants.


Citons quelques exemples : introduire les non-humains dans les communs, parler non plus seulement de ressources ouvertes et partagées, mais aussi d’incomplétudes à combler, de valeur à créer, de communs négatifs à pallier dans un nombre de domaines de plus en plus diversifiés. 
En tirant partie de l’expérience mutualiste, coopérative et associative, il convient de penser dès aujourd’hui la « connexion » et la coopération entre communs.

RELIER LES COMMUNS ET LEURS PROMOTEURS AVEC L'ESS

Entretenir une communauté apprenante décloisonée.


Il s’agit aussi d’attacher tout le prix nécessaire au repérage des acteurs et des conditions de réussite. Pour ce faire, La Coop des Communs œuvre à l’entretien d’une communauté de personnes, acteurs et chercheurs, d’horizons et disciplines différentes motivés par une « approche par les communs ».

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT COLLECTIF DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Construire en communs.


L’association met en relation les acteurs et leur permet de développer ensemble des outils nécessaires à leur pérennité. Dans cette perspective, elle est le creuset et le lieu de convergence de groupes de travail de type « recherche-action » qui sont voués à s’élargir de manière à embrasser l’ensemble des domaines pouvant relever des communs. Elle a des partenariats de recherche privilégiés.

La liste des groupes de travail est ci-dessous